Le plan de saison en eau libre

Septembre / mi-octobre :

Préparation physique générale (PPG). Travail d’endurance et technique de crawl.

Distances parcourues lors des séances : autour de 2800 mètres, en augmentation au fur et à mesure des semaines.

 

Mi-octobre / décembre :

Travail de technique de crawl basé sur les appuis dans l'eau en fonction des différentes phases de nage.

Distances parcourues au cours des séances : entre 3 et 5km.

Durant cette période, l'intensité des séries augmentera. Alternance de petites séries rapides et d'autres basées sur la gestion de l'effort et de la respiration (exercices d’hypoxie).

 

 Janvier / février :

Ces deux mois sont les plus importants et aussi les plus difficiles. 

Travail de technique basé sur les sensations de glisse et la gestion de courses avec un rythme soutenu. La devise pendant ces deux mois sera « Toujours plus fort, toujours plus loin ».

Les séries seront rapides et variées, entrecoupées de longues périodes de récupération, afin de permettre au nageur de donner le meilleur de soi à chaque série.

 

De mars à mai :

Début de la saison des compétitions en mai : l'intensité des entraînements diminue avec 3 semaines d' « affûtage » et 1 semaine d'efforts un peu plus soutenus.

Durant ces séances, les distances parcourues oscilleront entre 3 et 5 km.

Le travail de technique du crawl sera plus personnalisé en fonction des défauts observés chez chaque nageur durant la période précédente.

 

Juin :

Les week-ends étant consacrés aux compétitions (Défi de Monte Cristo à Marseille, Championnats de Fance Maîtres, etc...), les entraînements seront  plutôt axés sur les sensations de nage (rythme de nages). Les séances seront plus relâchées, les distances varieront entre 2500 et 3500 mètres.